1er février 2017 : 1,2 % d’augmentation de la valeur du point d’indice en 7 mois

Loin de compenser la baisse du pouvoir d’achat des agentes et agents publics cumulée ces dernières années, cette augmentation de la valeur du point d’indice gelée depuis le 1er juillet 2010 représente néanmoins une rupture par rapport à la politique salariale publique en vigueur depuis 7 ans. Pour mémoire, entre 2009 et 2010 la valeur du point d’indice avait progressé de 0,5 % …
Cette augmentation de 1,2 % est directement issue du rendez-vous salarial inscrit dans le protocole d’accord « PPCR » (Parcours professionnels, Carrières et Rémunérations) dont la FA est signataire.
Quoi qu’en disent ses détracteurs, c’est donc bien le protocole « PPCR » qui a ouvert la perspective de cette revalorisation salariale, qui vient s’ajouter aux revalorisations indiciaires de 2014 ciblées sur les plus bas niveaux de rémunérations (catégorie C et premières grilles de la catégorie B) et à la revalorisation de ces mêmes grilles de 5 points au 1er janvier 2015.
Cette priorité donnée aux plus bas niveaux de rémunérations, ajoutée à la revalorisation générale de 1,2 % entre le 1er juillet 2016 et le 1er février 2017, s’inscrit dans la volonté de la Fédération Autonome de réduire en priorité les facteurs de précarité dans la Fonction publique en-dehors de toute approche corporatiste ou catégorielle.
Au cours des prochaines semaines, dès la publication des derniers textes d’application de « PPCR », la Fédération Autonome dressera un bilan objectif et sans concession des dispositions mises en oeuvre en application de ce protocole qu’elle a soutenu.
Si beaucoup reste à faire dans le domaine de la défense du service public et de
ses agents-tes, les prochains mois s’annoncent particulièrement difficiles dans ce
domaine. Notre détermination Autonome, Progressiste et Solidaire continuera à
s’exprimer en toute indépendance y compris vis-à-vis de celles et ceux qui, opposés à ce protocole, voudraient revenir aux dispositions antérieures à « PPCR » … Rendezvous au printemps !
Avec la Fédération Autonome, un autre syndicalisme est possible !